Ely Gypset
Travel, Voyages,

Guide : Visiter le Japon, en dehors des sentiers battus

Guide : Le Japon, en dehors des sentiers battus

Le Japon, on en rêve ou l’on n’y pense pas mais croyez-moi c’est une destination incontournable à faire au moins une fois dans sa vie. Dans cet article je vais vous parler du vrai Japon, en dehors des sentiers battus. Je vais vous raconter mon voyage, que j’ai partagé aux côtés d’Alia, une fidèle amie, Ikuko, notre interlocutrice avec l’office de tourisme du Japon, et Yuko notre guide et traductrice. Je vais vous lister les meilleurs endroits que j’ai visité au Japon, si vous aimez la nature, les rites et traditions, la beauté des paysages, vivre comme les japonais qu’ils soient urbains ou ruraux, ce guide est pour vous. En bref, un aperçu de 8 jours absolument splendide. Si vous souhaitez avoir tous les renseignements divers liés au Japon je vous invite à consulter le site officiel de l’office de tourisme du Japon, qui est très complet.

JOUR 1 : Arrivée à OSAKA

Le premier jour était intense et excitant car j’allais mettre les pieds dans l’un des pays qui m’intriguait le plus au monde. Le japon m’a toujours fasciné : la culture, les paysages, l’éloignement kilométrique, les mangas, la nourriture, la passion pour les jeux et la pop culture, la tradition et les temples. L’arrivée fut alors spéciale, l’aéroport d’Osaka est posé sur une île artificielle, on prend une bonne bouffée de dépaysement en mettant les pieds là-bas.
Tout est parfaitement organisé et pensé pour le confort des utilisateurs ou passants. Tout est ordonné, et les gens sont très respectueux des règles et des autres. La nourriture y est saine et délicieuse, j’ai eu un coup de cœur pour les soupes au maïs et les mets traditionnels.

A Osaka, nous sommes allées explorer les métros japonais pour nous rendre jusqu’au sublime château d’Osaka, construction datant du XVIe siècle, dans un immense parc. Il est blanc, et d’un vert clair, orné de part et autre, avec plusieurs toits qui semblent imbriqués les uns sur les autres.

Bon, dans toute cette excitation, j’ai malheureusement perdu mon téléphone, que je venais de racheter 3 jours avant pour l’occasion. Et cela à coupé mon enthousiasme, tout net. Nous avons donc fait le tour des offices proches, et déposé une déclaration de perte auprès de la police locale. Mais je suis persuadée que vous serez plus prudent que moi et éviterez cette précédente étape .

Si vous avez le temps voici les choses que je vous suggère de visiter :

–                Abeno Harukas (plus grand immeuble du Japon)

–                Dotonbori

–                Goûter quelques spécialités locales

Hôtel : Courtyard Shin Osaka 

JOUR 2 : KUJIRA-JIMA

Après un voyage de 3 heures et plusieurs trains plus tard, arrivée à Uno, une ville que nous aurons le temps d’apprécier depuis un point culminant, puis dans un restaurant traditionnel, avant d’être transférées directement en Yacht. L’île est protégée et inhabitée. Elle a été mise récemment à la location afin de faire profiter les touristes d’une expérience exceptionnelle.

Au loin, courbes, sable et tentes dominent, une nature franche et époustouflante, avec le privilège de la rencontrer en tête à tête car nous étions seules sur l’île. Seuls deux compagnons qui gèrent l’île, et un chef cuistot étaient également présents afin de nous faire découvrir de bonnes recettes revisitées.

Lorsque j’ai mis les pieds sur le sable, j’ai eu un sentiment de liberté mêlée à la hâte de profiter pleinement de l’île tout en capturant ses beautés. Nous avons donc visité et profité de l’île, fait des photos, capturé le moment sans oublier de le vivre pleinement.  Du paddle sur la mer, une véritable mer d’huile, un bonheur. Puis exploration de la forêt, nous y avons croisé une multitude d’araignées, à mon grand désarroi, mais une belle promenade dans les coins les plus sombres de l’île.

Afin d’attraper le coucher de soleil, nous sommes vite sorties de la forêt pour rejoindre le bord de mer afin de prendre un petit bateau et admirer le Sunset depuis les coins les plus beaux de l’île. Ce soir-là, il était rose et orange.

Une fois ces aventures achevées, nous avons assisté à un dîner très spécial, dehors, éclairé à la bougie, mais servi par un chef qui avait travaillé de longues heures pour époustoufler nos papilles. Pour conclure cette journée qui a été une de mes favorites du voyage, nous avons allumé un feu de joie et apprécié, assis tous autour du feu, les crépitements et la nuit étoilée. Le retour dans les tentes fut l’un des moments les plus agréable, elles étaient spacieuses, couvertes de tapis de différents imprimés, quelques bougies, un petit lit avec plaids et coussins réconfortants, et un chauffage pour ne pas risquer d’avoir froid car les températures descendent drastiquement durant la nuit. Autant vous dire que j’ai parfaitement dormi. Et ce soir-là le décalage horaire n’a pas gagné.

ïle et campement : Kujira Jima

Comptez environ 200euros par personne et par nuit pour réserver l’île.

JOUR 3 : Kujira-Jima et Awakawaguchi

Le réveil est unique, le calme est absolu. En ouvrant la tente je m’aperçois que le jour est gris, la mer un peu plus agitée mais reculée, la marrée est basse, le froid est plus saisissant et l’île revêt un manteau différent. Et j’aime ça, il est alors 6h50, car le départ se fait en fonction des marées.

Une fois sur le sable, nous embarquons, mais les choses se compliquent. La marée avait baissé plus rapidement que nous le pensions et le bateau était coincé ici, sous le poids de sa structure et ses passagers. Avec la meilleure volonté des skippers, nous ne parvenions pas à quitter l’île. Mais au Japon il n’y a pas de problème, que des solutions : en moins de 40minutes plus tard, le temps de parcourir une autre partie de l’île, à pieds, plus rocailleuse, mélangée au sable, dévoilée grâce à la marée, un autre bateau nous attendait.

Effectivement, à peine arrivées nous avions vu au loin le bateau s’approcher et c’était le départ pour un voyage pour un univers totalement différent qui nécessite de prendre bateau, le train et un taxi.

Durant ce voyage, j’ai appris que mon téléphone avait été retrouvé… je ne vous décris pas mon niveau d’excitation, car j’allais au Japon pour vivre un experience mais surtout travailler pour vous l’a partager. Donc c’était handicapant. Mais fort heureusement les japonais sont d’une éducation et d’un civisme exemplaires. 

Quelques heures plus tard, nous arrivâmes dans un nouvel endroit totalement différent : Awakawaguchi, où montagnes et rivière dominent.

Après un déjeuner traditionnel avec une vue imprenable sur les montagnes au restaurant Torinosucafé, nous filons pour une activité rafting. Nous avons tellement ri durant cette activité, mes parties préférées étaient bien évidemment les rapides !

Si vous souhaitez vous aussi réserver une activité rafting dans ce coin du japon je vous laisse les coordonnées de Go Go Adventure.

Une fois la nuit tombée nous rejoignîmes le « Ryokan Iya Onsen » une auberge traditionnelle japonaise. Cette auberge était ma favorite du voyage, la chambre était à couper le souffle, une baignoire avec des sources d’eau chaude naturelle, une vue depuis le bain, des sources naturelles en bas de l’hôtel.

Jour 4 : Départ pour  Kumano Nachi Taisha

 Ce jour-là, départ matinal pour rejoindre une tout autre partie du japon, une autre île, il nous aura fallu, un Van, un ferry, un autre van et de nombreuses heures en voiture pour arriver à notre nouvelle destination. Cette fois ci nous sommes près de l’océan pacifique.

Jour 5 : Temples à KUMOANO NACHI TAISHA

Ce jour-là, nous avons eu la chance avec Alia, d’enfiler de véritables robes de princesses afin de faire un mini trek en tenue traditionnelle, comme elles le faisaient à l’époque d’Héian au Xème siècle. Ce terme signifie « paix » en japonais, on y célébrait la culture, les arts, la littérature, les princesses étaient parfois des poétesses. Les tenues étaient splendides, d’une qualité incroyable. Nous avons visité 3 temples ce jour-là et admiré la chute d’eau de Nachi.

L’après-midi, direction un autre spot, pour faire du paddle dans la jungle. L’eau était très froide donc on ne voulait pas risquer de tomber, mais l’endroit était là encore incroyable, immergé en pleine nature, nous avons trouvé des petites cascades, fait du paddle à côté de bons gros poissons. Le moment était magique.

Après cette activité reprise de notre mini van, et direction une maison perdue en plein milieu des montagnes, et ce soir-là, nous avons eu la chance de dormir chez l’habitant à « Minshuku », une chambre d’hôte traditionnelle. La nuit était noire et pluvieuse, mais notre excitation était totale lorsque nous nous sommes retrouvées Aila, Ikuko, Yuko, et moi dans cet endroit magique, déconnecté du monde.

Jour 6 : AMA

Le décalage horaire n’aidant pas je me levais les matins vers 5h, mais cela me laissait le temps d’apprécier les alentours et de communiquer avec nos hôtes. Après un petit déjeuner sain sucré salé, direction AMA, pour visiter et découvrir une activité que les femmes font depuis des générations : la pêche, la plongée, la nage à plusieurs mètres de profondeur. Nous avons discuté avec ces femmes de tout âge, parfois allant jusqu’à 80ans, de leurs techniques de pêche  et nous avons pu goûter le fruit de leur travail lors d’un barbecue.

Après cela, nous avons fait une visite de nouveaux temples, puis direction le NEMU RESORT.

Cet hôtel était l’un des plus fabuleux que nous avons fait durant notre séjour, grand, magnifique, avec des bains d’eau chaude naturelle là encore, nous en avons profité pour nous reposer, faire un massage qui était l’un des meilleurs jamais fait, et nous avons terminé cette journée autour d’un dîner gastronomique délicieux.

Merci @Visitmie pour leur accueil chaleureux.

Jour 7 : Direction Tokyo

Ce jour-là, nous avions hâte d’arriver à Tokyo pour découvrir une tout autre facette du Japon : l’effervescence urbaine d’une mégalopole incontournable.

Nous avons pris un train à grande vitesse ce jour-là, et en 1h30 depuis Nagoya nous avons rejoint Tokyo et sommes allées déposer nos affaires à notre hôtel « Metropolitain » avant d’arpenter les rues de cette magnifique capitale.

Nous avions ajusté le programme pour cette dernière journée avec nos guides pour shortlister trois quartiers que nous voulions absolument voir :

–                Harajuku : Quartier très animé et jeune, les gens se déguisent parfois, vous pouvez trouver des shops tout à 100Y « DAISO »(équivalent de tout à 1€)

–                Ura Hara, quartier plus mode presque accolé

–                Shibuya, le passage piéton le plus célèbre car des milliers de personnes traversent chaque jours à cet endroit, c’est un peu le Time Square de Tokyo

–                Akibahara : quartier gaming, geek et manga

Jour 8 : Départ pour PARIS

J’ai trouvé l’organisation de ce voyage parfaite, c’était très intéressant de découvrir une autre facette du Japon, plus nature et sportive et de terminer avec Tokyo, qui est une ville incontournable. A Tokyo j’ai fait beaucoup de shopping afin de ramener des souvenirs à mes proches et de ramener quelques pièces originales du Japon.

Pour conclure, le japon regorge de surprises, il faut y aller et selon moi apprendre des japonais, de leur gentillesse et leur bienveillance. C’est un pays très peuplé mais pour autant très bien organisé, entre tradition et modernité.

Je retournerai au Japon, pour passer plus de temps dans les endroits que j’ai beaucoup apprécié et pour découvrir encore plus de ce merveilleux pays.

J’espère que cet article vous aura plu et aidé à organiser votre prochain voyage au Japon. Si vous avez des questions n’hésitez pas à me les laisser en commentaire.

Merci à Clara, Ikuko, Yuko et Alia !

7no comment

writer

The author didnt add any Information to his profile yet

Leave a Reply